En tête à l’issue du dressage, la française Marion Vignaud, n°1 mondiale depuis le CAI4* de Chablis, réalise un marathon d’anthologie et maintient sa position de leader, tout comme l’équipe de France, qui pointe en première place devant les Pays Bas et l’Allemagne.  

 

 

Suite aux deux premières journées consacrées au dressage, le premier départ sur la phase A de l’épreuve de fond était donnée à 9h. Au menu, un parcours de 6 225m à réaliser à une moyenne de 13k/h, en un temps accordé de 28’44. Suite à une pause de dix minutes, et un échauffement sur un obstacle d’entraînement, les meneurs se lançaient à l’assaut de la phase B, longue de 7 910m, émaillée de huit obstacles dont deux gués, le tout à parcourir à une vitesse de 14k/h, en un temps accordé de 33’54’’. Objectif, outre passer la ligne d’arrivée sans encombres et dans le temps imparti, franchir les obstacles le plus rapidement possible, et éviter à tout prix de bousculer l’un des 129 « tombants » (balle) positionnés au sommet des obstacles, faute d’encaisser une pénalité de 2 points.

Parmi les 75 attelages au départ de ce marathon, 71 auront réussi à boucler le parcours sans encombres, mais la meneuse française, décidément en grande forme ainsi que son complice First Quality, s’impose sur cette deuxième phase, notamment en signant le meilleur temps dans cinq des huit obstacles, soit 88.14points, une performance qui lui vaut de confirmer sa pole position.  En seconde position du marathon, la hollandaise Eline Houterman, aux guides de Fino Uno Toltien, qui réalise le meilleur temps dans deux des obstacles, et boucle son parcours avec 88.79 points. En troisième position, le suisse Mario Gandolfo, associé à sa jument de race Franche Montagne Favela, âgée de 8 ans, titulaire du titre national en 2020 et 2021, qui affiche un score de 90.42 points.

Au cumul des notes de dressage et des pénalités encourues au marathon, Marion Vignaud pointe toujours en tête, avec un total de 127,46 points, devant la championne du monde en titre, Saskia Siebers (135.13pts) et la canadienne Kelly Houtappels- Bruder (136.74pts).

Côté équipes, la France composée de Marion Vignaud, Claire Lefort et Fabrice Martin, en position de leader suite au dressage,  conserve un confortable avantage, avec un score total de 264.25 points, tandis que les Pays Bas (Eline Houterman, Saskia Siebers et Frank Van der Doelen) pointent actuellement en deuxième position avec un total de 281.02 points. L’Allemagne, représentée par Dieter Lauterbach, Marie Tischer et Anne Unzeitig, est en bronze très provisoire  avec 289.37 points. 

L’épreuve de maniabilité, ultime phase de ce championnat, programmée demain de 9h à 17h sur la carrière du château, promet d’être âprement disputée. La moindre balle au sol, pénalisée de 3 points, pourrait bien bouleverser le classement provisoire !